1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

La Querelle de l'Ecole des femmes
Molière

Tryptique

L'Ecole des femmes
La Critique de l'Ecole des femmes
L'Impromptu de Versailles

Distribution

Mise en scène : René Loyon

avec :
Serge Maggiani
Estelle Aubriot
Yves Belpois
Bénédicte Charton
Céline Châtelin
Nicolas Dufour
René Loyon
Claude Monnoyeur
Chantal Mutel
Carine Noury
François Noury
Véronique Sancey

Décor : Nicolas Sire
Lumières : Laurent Castaingt
Costumes : Nathalie Martella
Maquillages : Valérie Weiss et Sandrine Roman
Son : Emmanuel Mathey
Accessoires : Patrick Poyard
Assistante à la mise en scène : Muriel Racine
Conseillère artistique : Christine Friedel

La construction du décor a été réalisée par l'équipe technique du CDN de Franche-Comté, dirigé par Karl Auer, dans ses ateliers.

Production : Compagnie R.L.
Centre Dramatique National de Franche-Comté
et la participation artistique du Jeune Théâtre National

La Compagnie R.L. est subventionnée par le Ministère de la Culture.

Note d'intention

Molière manie l'arme du théâtre, comme un exorcisme, pour la liberté et contre tous les mensonges qui nous aveuglent ou nous tyrannisent : celui de l'argent ou du pouvoir, celui du jeu mondain ou du paraître, celui des cuistres et des charlatans, celui des faux-dévots, le plus dangereux de tous puisqu'il s'autorise de la puissance divine, celui de l'amour-propre et du désir enfin, qui peut-être résume tous les autres.

Ce Désir "qui régit l'univers", à en croire Sophocle, est au centre de l'Ecole des femmes. C'est lui qui explique la force intacte d'une pièce où Molière, pris lui-même dans les rets d'une invivable histoire d'amour, cherche avec fébrilité la solution raisonnable qui permettrait d'échapper à l'envie démente d'assujettir l'autre et le monde. C'est le désir encore qui explique sans doute l'extraordinaire violence de la polémique déclenchée par la création de l'Ecole des femmes. Molière touchait à une matière fantasmatique et sulfureuse - la sexualité et la peur panique du cocuage, de la dépossession.

Et pour la première fois, avec une irrécusable évidence poétique, sous la forme comique exaltée par Molière, perçait l'inquiétude tragique qui donne tant de poids à son théâtre

Dates

Douai - L'Hippodrome/Scène Nationale

03 Novembre 1998 au 04 Novembre 1998

Saint-Avold - Centre d'Action Culturelle

23 Octobre 1998

Rochefort - La Coupe d'Or

20 Octobre 1998

Comédie de Clermont-Ferrand

13 Octobre 1998 au 17 Octobre 1998

Festival de Meudon

04 Septembre 1998 au 05 Septembre 1998

Le Creusot - LARC/ Scène Nationale

19 Mars 1998

Saint Michel sur Orge - Espace Marcel Carné

08 Mars 1998

Suisse - Winterthur - Théâtre Am Statgarten

19 Février 1998

Paris - Théâtre de La Tempête

09 Janvier 1998 au 15 Février 1998

CDN de Besançon

00 Novembre 1996 au 00 Décembre 1996

CONTACT
COMPAGNIE RL
11 rue saint luc
75108 Paris

01 55 79 76 10
compagnierl@wanadoo.fr